Actualité des Éditions et de la Revue du tanka francophone

Retour à l'Accueil         Catalogue

Date de mise à jour :

Vous trouverez sur cette page :

L'actualité en cours :

Autres informations utiles :

Adresse du siège social : Editions du tanka francophone
207-7145, rue Saint-Urbain
Montréal, Québec
H2S 3H4
Canada
Sur d'autres pages :



Revue du tanka francophone numéro 40

Sommaire
Présentation

- Le mot du Directeur : Dialogue entre le tanka et les cultures francophones

Section 1 :  Histoire et évolution du tanka
- Conférence sur Judith Gautier, pionnière du tanka en langue française, par Patrick Simon
- initiation au tanka, par Danièle Duteil
- Toriawase ou comment le tanka se distingue du haïku - Textes collectif - 1ère partie. de Patrick Simon

Section 2 : Tanka de poètes contemporains
- Erratom : deux tankas de Gisèle Cribaillet
- L’amour au temps du corona, par Francine Minguez
- Sélection de 41 tankas sur 104 poèmes reçus,  de  Micheline Aubé, Janick Belleau, Marc Bonetto, Gisèle Cribaillet, Sandrine Davin, Marie Derley, Danièle Duteil, Patrick Faucher, Cédric Landri, Martine Le Normand, Nadine Leon, Françoise Maurice, Francine Minguez, Jo(sette) Pellet, Patrick Simon, Sandrine Waronski, Éric Rico, Jean-Luc Werpin

Section 3 : Renga / Tanka-prose
- Introduction au tanka, façon Francis Ponge
- Le réveil, de Daniel Birnbaum
- Un éventail, de Maryse Chaday
- Description d’un bol, de Martine Gonfalone-Modigliani
- Le sablier, de Patricia Hocq
- Radeau de l’imaginaire, de Jo(sette) Pellet
- La serrure, de Patrick Simon

- Un jardin de rosée, renka de Danièle Duteil et Monique Merabet

Section 4 : Présentation de livres et d’auteurs
- Recension de l’Anthologie de renga, par Monique Merabet
- Recension de Tankas de veille, de Monique Merabet, par Danièle Duteil
- Recension de Autour de Proust, collectif, par Marie-Noëlle Hopital
- Présentation de Grace Keiko. et de ses tankas

Abonnement

Revue du tanka francophone Juin 2020




CONCOURS 2020 DE TANKA :

Le concours 2020 est ouvert avec un seul thème : la poésie de lieu.
Que se soit sous la forme d'itinéraires parcourus, ou d'évocation de lieux rencontrés, il s'agit que le poète y exprime ses sentiments. Parfois, ce ne sont que des voyages fictifs. Mais les évocations des lieux peuvent être une représentation figurée de celui-ci. La poésie de lieu est une mise en scène poétique d’un sentiment humain ou d’un paysage, et parfois les deux. L’euphonie y est valorisée, ainsi que l'homophonie : proximité homophonique, soit par la proximité sémantique.

Pour ce concours, une date limite : 31 juillet 2020
Vous n'avez droit d'envoyer qu'un seul tanka exclusivement ici
Les poèmes seront publiés dans le numéro spécial dédié à la poésie de lieu dans la Revue du tanka francophone.




Participation envisagée à des manifestations poétiques, salons de livres ou de festivals en 2020 :


  • Festival de poésie de Sète (Occitanie, France) du 18 au 25 juillet 2020 : confirmation de notre présence à ce festival de poésie

Festival de poésie de Sètefestival de Sète


  •  Le marché des éditeurs à l'Isle sur Sorgue (Provence) repoussé au samedi 3 et dimanche 4 octobre 2020. 

salon des éditeurs isle sur la Sorgue
(la date sur l'affiche est fausse ; changement de date à cause de la crise du coronavirus)


Publications 2020



Catherine Monce

Du même auteur :


Romans

 
On ne fleurit pas les tombes avec des cactus, Nouvelles Plumes,
Éditions France loisirs, 2015, ISBN : 2298105006

 
Tartes, Icônes et Meurtres à Sainte-Agathe, Les Éditions du Bord du Lot, 2018, ISBN 978-2352083467

 
Nouvelles

 
À quatre plumes - Collectif - Les Éditions du Bord du Lot, 2017, ISBN : 978-2352082714

AUX ÉDITIONS DU TANKA FRANCOPHONE

 
-        « Autour de Proust – Tanka-Proust et Haïbun-Proust », 2020, ISBN : 978-2-923829-50-0

-        Anthologie de renga, 2020, ISBN : 978-2-923829-48-7

-        Rallumer les étoiles – Poésie symboliste, 2019, ISBN 978-2-923829-39-5

-        La Disparition – Tankas sans « e » 2018, ISBN 978-2-923829-37-1

-        Collectif tanka-prose et haïbun, 2017, ISBN 978-2-923829-30-2

 

 

Ode à l'imparfait présent - de Catherine Monce

Collection Pavillon de minuit 2020

4e de couverture Catherine Monce
Lune d'encre

Les deux poètes dont l’oeuvre est rassemblée dans Lune d’encre, sont des personnages
centraux du seul Âge d’Or de l’histoire de la littérature dans lequel les femmes écrivains étaient considérées comme les génies prédominants.

Ono no Komachi (834 ? - ?) était attachée à la Cour impériale dans la capitale de Heian-Kyo (aujourd’hui Kyoto).

Impossible de le voir
dans cette nuit sans lune—
éveillée par le désir, brûlante,
les seins en feu,
le coeur en flammes.

Izumi Shikibu (974 ? – 1034 ?) écrivait à l’époque où la culture à la cour était en plein épanouissement.

Ne rougissez pas !
Les gens devineront
que nous avons dormi
sous les plis de cette étoffe
frottée de racine pourpre.

Ce recueil traduit du japonais vers l'anglais par Jane Hirshfield, est maintenant lisible en japonais et français grâce à la traduction de Geneviève Liautard.

Pour Jane Hirshfield, toute poésie se construit à partir d’une vie bien vécue et il fallait d’abord qu’elle découvre ce que signifiait vivre.

Ses nombreuses publications (*) depuis 1982 sont toujours empreintes de cette affirmation.

 

Nommée Chancelière de l’Académie des Poètes Américains, Jane a aussi reçu le Prix Donald Hall-Jane Kenyon de Poésie Américaine, ainsi que de nombreuses bourses universitaires et diverses autres distinctions et prix littéraires (**).

 

Elle a écrit trois livres d’essais sur la poésie et traduit (avec Mariko Aratani) un recueil de poèmes courtois japonais, The Ink Dark Moon.

Elle continue son travail de rédactrice et d’éditrice  (commencé en 1983) et son e-book The Heart of Haïku rencontre un très vif succès depuis sa publication en 2011.

 

Elle nous a offert deux livres en mars 2015 : un recueil de poèmes, The Beauty et un recueil d’essais, Ten Windows: How Great Poems Transform the World.

Geneviève Liautard est poète et traductrice. Elle est cotraductrice de Delia Morris pour l’oeuvre de l’écrivaine, poète et traductrice, Jane Hirshfield, Membre de l’Académie Américaine des Arts et Sciences.




Tanka-Proust et haïbun


En 2019, c’était l’anniversaire du Prix Goncourt attribué à Marcel Proust. En 2021 ce sera les 150 ans de sa naissance.
Et en cette année 2020, les auteurEs de poésie brève font hommage à leur manière à ce grand écrivain français.
A partir de cinq phrases issues de «A la recherche du temps perdu», ils ont composé des tanka-prose et des haïbun, (textes où se juxtapose poésie et prose).
Vous trouverez des textes des poètes suivants :

Claudine Baissière, Blandine Berne, Daniel Birnbaum,
Régine Bobée, Micheline Comtois-Cécyre,
Chantal Couliou, Gisèle Cribaillet, Marie Derley,
Nathalie Dhénin, Hélène Duc, Danièle Duteil, Patrick
Faucher, Jacques Ferlay, Alhama Garcia, Joëlle
Ginoux-Duvivier, Patricia Hocq, Guilhem Joanjordi,
Lavana Kray, Martine Le Normand, Nadine
Leon, Françoise Maurice, Francine Minguez Catherine
Monce, Jo(sette) Pellet, Jean-Pierre Petit, Germain
Rehlinger, Marie-Jeanne Sakhinis de Meis,
Sylvie Salaun, Françoise Serreau, Patrick Simon, Salvatore
Tempo, Michelle Tilman, Sandrine Waronski


Anthologie francophone de renga :

67 poètes  de la francophonie ont écrit en collectif ou en duo de la poésie en chaîne, c’est-à-dire des renga.
Cette forme poétique, constituée de poèmes brefs de forme tanka était pratiquée dans le Japon médiéval. Puis, elle est devenue universelle. Dans la francophonie, le renga s’apparente à l’Oulipo ou au cadavre exquis. Et comme l’estimait l’écrivain Octovio Paz, le but n’était pas de s’approprier un genre et ses caractéristiques stylistiques et formelles uniques, mais d’implanter un système capable de générer des poèmes, faisant ainsi du processus de création lui-même le sujet implicite de leur travail. Il s’agit d’un poème de dialogue où le «nous» remplace le «je» individualiste.

.Ont participé : Reine Audibert, Janick Belleau, Claire Bergeron, Blandine Berne, Bikko, Virginie Buisson-Slusarski, André Cayrel, Maryse Chaday, Claudette Coté, Dominique Decamps, Nathalie Dhenin, Hélène Duc, Marine Dussarat, Danièle Duteil, Jacques Ferlay, Isabelle Freihuber-Ypsilantis, Alhama Garcia, Lisette Giroux, Martine Gonfalone-Modigliani, Nicole Gremion, Amel Hamdi Smaoui, Martine Hautot, Patricia Hocq, Florence Houssais, Iocasta Huppen, Guilhem Joanjordi, Monique Junchat, Christiane Kuhk, Elisabeth Laborel, Huguette Lefrançois, Nicolas Lemarin, Martine Le Normand, Nadine Leon, Lilas Ligier, Marion Lubreac, M, Danielle Malette, Olivier Massé, Raymond Matabosh, Monique Merabet, Francine Minguez, Catherine Monce, Liliane Motet, Florence Murphy, Nomade, Isabelle Neveu, Brigitte Pellat, Jo(sette) Pellet, Richard Peucelle, Hélène Phung, Pivoine, Philippe Quinta, Yann Redor, Martine Madelaine-Richard, Valérie Rivoallon, Françoise Ruffiot, Patricia Ryckewaert, Sido, Patrick Simon, Salvatore Tempo, Michelle Tilman, Nanikooo Tsu, Louise Vachon, Franck Vasseur, Marie Verbial, Marie-Christine Wolfrom, André Vezina.

Anthologie de renga

Autres recueils :

- Dérèglement de conte, de Daniel Birnbaum
- Le dromadaire et la salangane, de Patryck Froissart
- Egosiller l'aurore, d'Hélène Duc
- Tanka de veille, de Monique Merabet
- Nami, de Sylvain Nanad

Patryck Froissart

Daniel Birnbaum     Tankas de veille


égosiller l'aurore

 



Sylvain Nanad 2020







12 aôut
Et de préférence de la poésie brève



Échéancier de la Revue du tanka francophones

Numéros Dépôt de textes Jury rend décision Corrections Envoi imprimerie
Février 15-déc 05-janv 15-janv 25-janv
Juin 15-avr 05-mai 15-mai 25-mai
Octobre 15-août 05-sept 15-sept 25-sept


Textes à envoyer à :  ecrire CHEZ revue-tanka-francophone.com (CHEZ remplace le @ pour éviter les pourriels)
Merci d'avance.