Histoire du tanka

Autres pages sur le tanka : les poètes du Kokinshû - les poètes du Gosen waka shule Hyakonin isshû - les anthologies impériales de waka au Japon - les poètes japonais du waka - Livres importants du waka

Poètes occidentaux de tanka 19e au 21e siècle - Poètes japonais de tanka contemporainrenga - Judith Gautier - Bibliographie - tanka-prose - Glossaire autour du tanka

Manga et tanka

Mise à jour : 10 mars 2017

Quelques jalons pour l'arrivée du tanka dans le monde poétique français :





Bibliographie sur le tanka : au format PDF
(mise à jour le 29 avril 2016)

Livres des maîtres du tanka

Poètes de tanka 19e au 21e siècle



 En France apparaissent les premières anthologies japonaises : celle de Rosny (Rosny, Léon de: Anthologie japonaise poésies anciennes et modernes des Insulaires du Nippon, Paris, Maisonneuve, 1871 (il existe deux publications différentes, une destinée aux étudiants, l’autre de grande qualité pour les Japonistes) consacrée Manyôshû et au Hyakunin isshu ne distingue pas encore le haikai. Elles ne reprennent le plus souvent que les études anglaises.

Judith Gautier (1845 - 1917) est la première poète française à écrire un tanka :


Pour en  savoir plus : voir la page dédiée à cette femme d'exception.

Un autre poète de tanka : Emile Lutz :

14 novembre 1911 dans le n°1506 du journal Comoedia qui, ayant organisé un concours sur le thème poèmes asiatiques’, publie les résultats : à l’unanimité le premier prix est attribué à Émile Lutz.

 

       Sous nos avirons

Les ombres des fleurs, des branches

       Découpent des ronds !

Et voici qu’en lignes blanches

Les traversent des hérons !

 

Puis, 1921 Jean-Richard Bloch fait paraître ses tanka français au sein des Cahiers idéalistes. En 1924, il publie pour les Cahiers Europe un article intitulé "Pour le haïkaï français (juillet 1924). Mais il ne s'agit pas vraiment de tanka. 

Beaucoup moins célèbres que les ouvrages et l’école du haikai en France, les quelques tentatives d’introduction du tanka en France sont aussi interrompues par le second conflit mondial. André Suarès fait publier quelques Tanka d’Occident dans le numéro 49 de 1940 de «France-Japon ».

 
Il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour que naisse, à partir de 1948, une Ecole internationale du tanka, sous la présidence d’honneur de Claude Farrère. En 1952 fut créée une Revue du tanka international. Jeanne Grandjean fera publier Shiragiku et Sakura. Sans s’inspirer directement du haikai ou du tanka, d’autres poètes porteront un intérêt nouveau à la poésie japonaise comme Henri de Régnier qui publie dans les revues consacrées au Japon.

 Jacques Roubaud, né en 1932 à Caluire-et-Cuire (Rhône). Dès 1966, il rejoint avec Georges Perec le premier cercle de l’Ouvroir de Littérature Potentielle (Oulipo), fondé par Raymond Queneau et François Le Lionnais (coopté par Raymond Queneau en 1966), Jacques Roubaud est l'inventeur de nombreuses contraintes telles que le « baobab » et le « haïku oulipien généralisé ». Il revendique plusieurs influences à travers ses nombreux et divers centres d'intérêts : littérature médiévale, en particulier l'énorme corpus de la "matière de Bretagne" (Arthus et la Table ronde) en français, en anglais… ; poésie des troubadours, dont il est sans doute un des plus grands connaisseurs en France ; poésie japonaise ancienne ; prose japonaise ancienne (le Genji Monogatari). Véritablement fasciné par les formes fixes des poèmes comme le sonnet (il dit en avoir lu plus de cent-cinquante mille), le renga et la sextine, c’est lui, en France qui a fixé les règles du tanka en France dans le recueil « Mono No Aware, le sentiment des choses » (1970).

 

Les fondateurs de cette revue :

Jehanne Grandjean et Hisayoshi Nagashima

Les présidents d'honneur de la revue :

Claude Farrère (Président honoraire de la Société des Gens de lettres, membre de l'Académie française) et Nobutsuna Sasaki (Docteur ès-lettres, membre de l'Institut         des Arts et de l'Académie impériale japonaise.

国際短歌 

Née en 1948,  l'école internationale du tanka va créer la "Revue du Tanka International" en 1953.

Selon le numéro 6 - 2ème année - janvier 1955 (Page 5), voici les buts de cette revue :

"A nos chers lecteurs,

Nous avons l'honneur et la joie de répondre au désir de nos chers amis de province et de l'étranger en leur présentant la Revue du Tanka International, organe de l'École Internationale du Tanka.

Cette revue trimestrielle les mettra au courant de toutes les activités de l'École.

Nous mettrons nos pages à la disposition des érudits japonais dans le but de faire mieux c connaître la Civilisation japonaise aux peuples occidentaux. De même, nous accueillerons avec joie les articles de nos chers écrivains français qui parleront, eux, de l'âme française à leurs amis japonais.

Nous échangerons ainsi nos spiritualités dans tous les domaines : Littérature, danse, musique et peinture ; et par le Tanka, base de notre École, nous consoliderons le pont fleuri que nous avons jeté dès 1948 entre toutes les nations, par la Fondation de notre mouvement, pour l'Amour et la Paix entre les hommes de bonne volonté.

Mais entre la France et le Japon, la création de cet organe facilitera les échanges intellectuels et culturels.

L'œuvre immense que nous poursuivons depuis six années s'amplifiera davantage encore ; car le Tanka constitue un instrument puissant de pénétration intellectuelle et morale ; il permettra aux deux peuples de se mieux connaître et de se renouveler l'un par l'autre.

Un de nos grands désirs est celui de donner aux peuples, le goût de la poésie ; car, au Japon, le Tanka est cultivé par toutes les classes de la société, il n'est pas seulement l'apanage des poètes de profession.

Enfin, notre vœu suprême est celui d'introduire le Tanka dans l'Enseignement et la littérature mondiale afin d'établir entre les hommes de toutes races le lien solide de l'amitié.

                                       Hisayoshi Nagashima et Jehanne Grandjean.

 

 En 1956, La Revue du tanka international obtient le Prix de l'Académie française : Prix de la langue française, médaille de bronze.

Référence :

http://academie-francaise.fr/revue-du-tanka-international 

       

Voici une présentation des articles parus dans la Revue du tanka international par numéro :

informations fournies par Dominique Chipot et par Ikuo Ishida

Revue Internationale du tanka

Jehanne Grandjean
N° de revue Date Thème Auteur
Regulier Historique de l'école
Regulier Nos tankas
Regulier Impressions sur les séances
1 oct.-53 Qu'est-ce que le tanka Hisayoshi Nagashima
1 oct.-53 Portrait Hisayoshi Nagashima
1 oct.-53 Application du Tanka Jehanne Grandjean
2 janv.-54 Naissance du tanka au Japon Hisayoshi Nagashima
2 janv.-54 Application du Tanka Jehanne Grandjean
2 janv.-54 Subtilité du tanka Smith Hutton
2 janv.-54 Quelques propos sur le nô Général Gaston Renondeau
3 avr.-54 Formation du tanka et son apogée Hisayoshi Nagashima
3 avr.-54 Application du Tanka Jehanne Grandjean
3 avr.-54 L'œuvre poétique de Jehanne Grandjean Germaine Briffault
3 avr.-54 Kagekiyo (théâtre nô) Général Gaston Renondeau
4 juil.-54 Les femmes-poètes dans le Manyôshû Hisayoshi Nagashima
4 juil.-54 Puissance évocatrice du tanka Jehanne Grandjean
4 juil.-54 Kagekiyo (théâtre nô) Seami Motokiyo
4 juil.-54 Légende d'Amaterasu Jehanne Grandjean
5 oct.-54 La civilisation japonaise à l'époque Nara Hisayoshi Nagashima
5 oct.-54 Sublimité du tanka Jehanne Grandjean
5 oct.-54 Influence de l'Europe dans la littérature japonaise Leo Magnino
6 janv.-55 Faux tanka Hisayoshi Nagashima
6 janv.-55 Tanka des Empereurs et Impératrices au 8° siècle Hisayoshi Nagashima
6 janv.-55 Cent tanka tirés du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
6 janv.-55 Coutumes japonaises Jehanne Grandjean
7 avr.-55 Application du Tanka Jehanne Grandjean
7 avr.-55 Les poètes du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
7 avr.-55 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
8 juil.-55 Musique et danses japonaises Jehanne Grandjean
8 juil.-55 Les voyages et le tanka Hisayoshi Nagashima
8 juil.-55 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
9 oct.-55 Le tanka et la nature au Japon Hisayoshi Nagashima
9 oct.-55 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
9 oct.-55 La laideur et la monstruosité dans l'art Paul Sentenac
9 oct.-55 Exposition de Gaston Hoffmann Jehanne Grandjean
10 janv.-56 Application du Tanka Jehanne Grandjean
10 janv.-56 L'afrique et les fleurs Anoma Kanie
10 janv.-56 Kakinomoto Hitomaro Hisayoshi Nagashima
10 janv.-56 Le culte des fleurs au Japon Jehanne Grandjean
10 janv.-56 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
11 avr.-56 Tanka de femmes poètes dans l'histoire du tanka au Japon Hisayoshi Nagashima
11 avr.-56 Le caractère de la musique malgache Edmond Rabesahala
11 avr.-56 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
11 avr.-56 Le culte des fleurs au Japon Jehanne Grandjean
12 juil.-56 Quelques propos sur le tanka Jehanne Grandjean
12 juil.-56 Tanka de voyages dans "Sakura" Hisayoshi Nagashima
12 juil.-56 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
13 oct.-56 Influence du bouddhisme sur le tanka Hisayoshi Nagashima
13 oct.-56 L'armurerie dans l'art japonais Jehanne Grandjean
13 oct.-56 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
14 janv.-57 Le kimono à travers les âges Jehanne Grandjean
14 janv.-57 Le christianisme au Japon et le tanka Hisayoshi Nagashima
14 janv.-57 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
14 janv.-57 Prestige du tanka Anoma Kanie
15 avr.-57 Petit aperçu de l'érudition des Dames de la Cour du Vieux Japon Jehanne Grandjean
15 avr.-57 Samouraï, Bushido et tanka Hisayoshi Nagashima
15 avr.-57 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
15 avr.-57 Le chanteur norvégien Hans AARHUS Divers
16 juil.-57 Portrait Claude Farrère
16 juil.-57 La maison japonaise Jehanne Grandjean
16 juil.-57 Saigyo Hisayoshi Nagashima
16 juil.-57 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
17 oct.-57 L'enfant et le tanka Jehanne Grandjean
17 oct.-57 Images du tanka Hisayoshi Nagashima
17 oct.-57 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
17 oct.-57 Tanka et métiers Hisayoshi Nagashima
18 janv.-58 Rappel historique Jehanne Grandjean
18 janv.-58 Introduction des civilisations étrangères au Japon Hisayoshi Nagashima
18 janv.-58 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
19 avr.-58 Peinture japonaise et tanka Jehanne Grandjean
19 avr.-58 Sur les tanka de 4 condamnés à mort au Japon Hisayoshi Nagashima
19 avr.-58 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
20 juil.-58 Causerie sur les tanka d'enfants japonais Jehanne Grandjean
20 juil.-58 Tanka romantique (1900-1908) Hisayoshi Nagashima
20 juil.-58 Cent tanka extraits du Manyoshu Hisayoshi Nagashima
21 oct.-58 Missionnaires au Japon et échanges culturels entre Orient et Occident Paul Marella
21 oct.-58 L'art de vivre par le tanka Hisayoshi Nagashima
21 oct.-58 Cent tanka extraits du Manyoshu (fin) Hisayoshi Nagashima
22 janv.-59 L'hiver et la tanka Hisayoshi Nagashima
22 janv.-59 Impressions sur les tankas de 4 condamnés à mort Andrée Mallezet
23 avr.-59 La laque dans l'art japonais Jehanne Grandjean
23 avr.-59 La calligraphie japonaise et le Tanka Hisayoshi Nagashima
23 avr.-59 Impressions sur les Tanka de 4 condamnés à mort Marie Théallet
23 avr.-59 Poésie et solidarité Andrée Mallezet
23 avr.-59 Le tanka vivant Jehanne Grandjean
24-25 07 & 10/59 Tanka sur les insectes et les oiseaux au Japon Hisayoshi Nagashima
24-25 07 & 10/59 Estampe japonaise Jehanne Grandjean
24-25 07 & 10/59 Enfants prodiges - Tanka - et politesse Andrée Mallezet
26 janv.-60 Rénovation du tanka par Masaoka Shiki Hisayoshi Nagashima
26 janv.-60 Tanka de jeunes détenus au Japon Hisayoshi Nagashima
26 janv.-60 Laconisme du tanka Jehanne Grandjean
26 janv.-60 Estampe japonaise (fin) Jehanne Grandjean
27 avr.-60 Nobutsuna Sasaki Hisayoshi Nagashima
27 avr.-60 Hokusai Jehanne Grandjean
27 avr.-60 Sous l'égide de deux grands esprits Andrée Mallezet
28 juil.-60 Le masque dans l'art japonais Jehanne Grandjean
28 juil.-60 Quelques fêtes d'été au Japon et Tanka Hisayoshi Nagashima
28 juil.-60 Atmosphère du tanka Jehanne Grandjean
28 juil.-60 Charme étrange de la musique vietnamienne Andrée Mallezet
29 oct.-60 2me interview RTF ?
29 oct.-60 Tanka dans le Kojiki Hisayoshi Nagashima
30 janv.-61 Tanka de souhaits Hisayoshi Nagashima
30 janv.-61 Joie des retrouvailles Andrée Mallezet
31 avr.-61 Sur la noble fleur du prunier japonais Hisayoshi Nagashima
31 avr.-61 Analyse : comment a été composé la tanka suivant Hisayoshi Nagashima
32 juil.-61 Le zen et le tanka Hisayoshi Nagashima
33 oct.-61 Sur des tanka d'enfants japonais Jehanne Grandjean
33 oct.-61 Aperçu de l'histoire des journaux au Japon & tanka de journalistes poètes Hisayoshi Nagashima
34 janv.-62 Le naturalisme au Japon et le tanka Hisayoshi Nagashima
35 avr.-62 Le tanka influencé par le socialisme Hisayoshi Nagashima
35 avr.-62 Situation actuelle de la peinture au Japon T. Uemura
35 avr.-62 Tanka des Bonzes-Pètes à travers les âges Hisayoshi Nagashima
36 juil.-62 Le Nippon-kajin club Collectif
36 juil.-62 Sur des poètes de Tanka renommés au Japon Hisayoshi Nagashima
37 oct.-62 Kodo, science et cérémonie du parfum Jehanne Grandjean
37 oct.-62 Sur des poètes de Tanka renommés au Japon Hisayoshi Nagashima
37 oct.-62 La neige inspiratrice des poètes Hisayoshi Nagashima
37 oct.-62 Lettre d'un adepte de l'école sur le tanka Lucien Beausillon
37 oct.-62 Portrait de Madame Kikué Azuma Jehanne Grandjean
38 janv.-63 150 ans de peinture japonaise Jehanne Grandjean
38 janv.-63 Sensibilité des tanka d'enfants japonais Hisayoshi Nagashima
38 janv.-63 Allégresse et transfiguration Andrée Mallezet
38 janv.-63 Modestement… sur les pas du Maître Andrée Mallezet
39 avr.-63 Quelques grands poètes japonais du Tanka et leurs anecdotes Hisayoshi Nagashima
39 avr.-63 Finesse d'observation du tanka Jehanne Grandjean
39 avr.-63 Poésie… Tanka… intarissable corne d'abondance Andrée Mallezet
39 avr.-63 Art japonais : le netsuké Jehanne Grandjean
40 juil.-63 L'esprit spécial du tanka Jehanne Grandjean
40 juil.-63 Art japonais : les tissus Jehanne Grandjean
40 juil.-63 Un aperçu de l'histoire de la peinture japonaise et tankas de peintres Hisayoshi Nagashima
40 juil.-63 Tsukasa Kato Hisayoshi Nagashima
41 oct.-63 Tanka et métiers (2eme série) Hisayoshi Nagashima
41 oct.-63 Laconisme du tanka Jehanne Grandjean
42 janv.-64 Toru Hagiwara - portrait
42 janv.-64 Tanka d'artistes chorégraphiques japonais Hisayoshi Nagashima
43 avr.-64 Le tanka purificateur de l'âme Jehanne Grandjean
43 avr.-64 Témoignages sur l'œuvre de Madame Jehanne Grandjean Hisayoshi Nagashima
43 avr.-64 Voix du Japon - Lettre de Hidéo KAWANAMI Hisayoshi Nagashima
43 avr.-64 Quatre tanka de Mlle Fumié Mizuguchi (12 ans)
44 juil.-64 Tanka sur les cinq sens Jehanne Grandjean
44 juil.-64 Le moineau, inspirateur des poètes japonais Hisayoshi Nagashima
44 juil.-64 Le tanka, soutien moral des malades Hisayoshi Nagashima
45 oct.-64 Tanka d'un journaliste pendant son voyage autour du monde Hisayoshi Nagashima
45 oct.-64 Présentation de Shiragiku Hisayoshi Nagashima
45 oct.-64 Hyakunin Isshu Jehanne Grandjean
45 oct.-64 Sur Kioto, ville sœur de Paris et tanka sur les 4 saisons extraits du Kokinshu Hisayoshi Nagashima
46 janv.-65 Tanka et civilisation japonaise à l'époque Kamakura Hisayoshi Nagashima
46 janv.-65 Tanka sur la nature extraits du manyoshu Hisayoshi Nagashima
47 avr.-65 La maison japonaise et son jardin Jehanne Grandjean
47 avr.-65 Tanka et civilisation japonaise à l'époque Muromachi (1392-1596) Hisayoshi Nagashima
47 avr.-65 Poésie, musique et offrande Andrée Mallezet
47 avr.-65 Présentation de Shiragiku à Vitry-le-François Lucien-Jean Richard
48 juil.-65 Bravoure japonaise. Les 47 Rônins Jehanne Grandjean
48 juil.-65 Hommage au Docteur-Colonel Alfred Bertet Jehanne Grandjean
48 juil.-65 Tanka et civilisation japonaise aux époques Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi Hisayoshi Nagashima
48 juil.-65 Trois étendards fraternellement unis Andrée Mallezet
49 oct.-65 La sincérité dans les Tanka d'enfants japonais Jehanne Grandjean
49 oct.-65 Tanka et civilisation japonaise à l'époque Tokugawa (1596-1867) Hisayoshi Nagashima
49 oct.-65 Quelques grands poètes japonais du Tanka à l'époque Edo (1596-1867) Hisayoshi Nagashima
50 janv.-66 Tanka et civilisation japonaise à l'époque Meiji (1868-1912) Hisayoshi Nagashima
50 janv.-66 L'éventail des Taira - Le tanka et son utilité Jehanne Grandjean
50 janv.-66 Tanka et civilisation japonaise à l'époque Taïsho (1912-1925) Hisayoshi Nagashima
51 avr.-66 Quelques nouveaux propos sur le hyakunin isshu Jehanne Grandjean
51 avr.-66 Hinamatsui Jehanne Grandjean
51 avr.-66 Musicalité du tanka japonais Hisayoshi Nagashima
51 avr.-66 Civilisation primitive japonaise et tanka Hisayoshi Nagashima
52 juil.-66 hyakunin isshu Jehanne Grandjean
52 juil.-66 Tanka et civilisation à l'époque Nara (710-784) Hisayoshi Nagashima
52 juil.-66 La lune inspiratrice des poètes du tanka Hisayoshi Nagashima
53 oct.-66 Le choix du sujet dans le tanka Jehanne Grandjean
53 oct.-66 Tanka sur Paris composés par des poètes japonais Hisayoshi Nagashima
53 oct.-66 Ou il est largement fait état de la Noblesse d'une Haute Conscience Professionnelle Andrée Mallezet
53 oct.-66 Voyage au Japon par le Tanka Hisayoshi Nagashima
54 janv.-67 Présentation de Mme Shigeko TABUKI Hisayoshi Nagashima
54 janv.-67 Harmonie du tanka et Hyakunin Isshu Jehanne Grandjean
54 janv.-67 Tanka de japonais pendant leur voyage autour du mnde Hisayoshi Nagashima
55 avr.-67 Tanka inspirés par la montagne Hisayoshi Nagashima
55 avr.-67 Elévation du tanka Jehanne Grandjean
55 avr.-67 Hyakunin Isshu Jehanne Grandjean
56 juil.-67 Poterie japonaise et céramique Jehanne Grandjean
56 juil.-67 La couleur dans les Tanka du professeur Ichiro TESHIMA Hisayoshi Nagashima
57 oct.-67 Non répertorié Non répertorié
58 janv.-68 Ecole internationale du tanka : son évolution et son activité Jehanne Grandjean
58 janv.-68 Sur la traduction des tanka japonais Jehanne Grandjean
58 janv.-68 Tanka pittoresques extraits du kokinshû Hisayoshi Nagashima
58 janv.-68 Rengedô, recueil de Mme Otomeko Uchiyama Hisayoshi Nagashima
59 avr.-68 Jeu des Cent cartes, le Mochi, Légende d'Urashima Jehanne Grandjean
59 avr.-68 Le Général Gaston Renondeau et son œuvre sur le Japon Jehanne Grandjean
59 avr.-68 La Fleur vénérée du cerisier japonais et le Tanka Hisayoshi Nagashima
60 juil.-68 Izumi Shékibu, dame de la Cour et son œuvre littéraire Jehanne Grandjean
60 juil.-68 Tanka d'amour du Shinkokin-shû Hisayoshi Nagashima
60 juil.-68 Le Docteur-Colonel Alfred Bertet et ses Tanka Jehanne Grandjean
60 juil.-68 Le Bunraku Jehanne Grandjean
61 oct.-68 Hyakunin Isshu Jehanne Grandjean
61 oct.-68 Tanka sur les fleurs - Shinohara Atsuko Hisayoshi Nagashima
61 oct.-68 Sculpture jaonaise et tanka de sculpteurs Hisayoshi Nagashima
61 oct.-68 Stèle du Tanka de Mme Shigeko Tabuki Mme Shizuko Tônai
62 janv.-69 Le Nô, drame lyrique japonais Jehanne Grandjean
62 janv.-69 Tanka de la vie quotidienne au foyer Hisayoshi Nagashima
63 avr.-69 Non répertorié Non répertorié
64 juil.-69 Non répertorié Non répertorié
65 oct.-69 Tanka d'amour - Extraits du Manyôshû Hisayoshi Nagashima
65 oct.-69 Manyôshû Hisayoshi Nagashima
66 janv.-70 Akiko Yosano Hisayoshi Nagashima
66 janv.-70 Sensibilté des lycéennes japonaises Hisayoshi Nagashima
66 janv.-70 La nature et le Hyakunin-Isshu Jehanne Grandjean
66 janv.-70 Kokinshû Hisayoshi Nagashima
67 avr.-70 Jeux et divertissements au Nouvel-an au Japon Jehanne Grandjean
67 avr.-70 Hyakunin-Isshu Jehanne Grandjean
67 avr.-70 Kamo-no-Mabuchi Hisayoshi Nagashima
67 avr.-70 Kokinshû Hisayoshi Nagashima
67 avr.-70 Yamanami, recueil de Yoshio Otomo Hisayoshi Nagashima
67 avr.-70 Bonheur de vivre, poème Jehanne Grandjean
68 juil.-70 Non répertorié Non répertorié
69 oct.-70 Hyakunin-Isshu Jehanne Grandjean
69 oct.-70 Ono no Komachi Hisayoshi Nagashima
69 oct.-70 Définition du tanka et sa composition Hisayoshi Nagashima
70 janv.-71 Interview de Mme Shigeko Tabuki Jehanne Grandjean
70 janv.-71 Histoire du tanka au Japon Hisayoshi Nagashima
70 janv.-71 Discours et allocutions lors de la remise de la Croix de l'ONM à M. Nagashima
70 janv.-71 Hyakunin-Isshu Jehanne Grandjean
71 avr.-71 Les quatre saisons à Kyoto - Suite picturale de Rikizo Takata Yasunari Kawabata
71 avr.-71 Carrière artistique du peintre Rikizo Takata Hisayoshi Nagashima
71 avr.-71 Discours et allocutions lors de la remise de la Croix de l'ONM à M. Nagashima
72 juil.-71 Présentation de kimono à l'hôtel Crillon à Paris Jehanne Grandjean
72 juil.-71 Interview de Mme Emiko Katayama Jehanne Grandjean
72 juil.-71 Hyakunin-Isshu Jehanne Grandjean
72 juil.-71 Art populaire d'Aïzu Jehanne Grandjean
72 juil.-71 Le Manyôshû Hisayoshi Nagashima
73 oct.-71 L'art du Tanka - 1ere partie (2eme édition) Jehanne Grandjean
74 janv.-72 Non répertorié Non répertorié
75 avr.-72 Non répertorié Non répertorié
76 juil.-72 Mme Emiko Katayama Jehanne Grandjean
76 juil.-72 Le shimai Jehanne Grandjean
76 juil.-72 Tanka de métiers et de professions Hisayoshi Nagashima
76 juil.-72 Discours et allocutions lors de la remise de la Croix de l'ONM à Mme Grandjean
76 juil.-72 Kachi no ki Fukujiro Wakatsuri

 

En 2007, une nouvelle revue francophone dédiée au tanka naît : la Revue du Tanka francophone

Revue du tanka francophone numéro 1

Tous les numéros de la Revue du tanka francophone : pour en savoir plus


Comment écrire un tanka

  

Dans la tradition japonaise, l’art du tanka est proche de la philosophie Shintô qui accompagne l’avènement du Japon. « Il est la voie poétique du Japon." (« Sé-Oto le chant du gué » de l’impératrice Michiko du Japon – anthologie de 53 waka, éditions Signatura, 2006, ISBN 2-915369-06-2) Nous y retrouvons le caractère divin de la nature dans toutes ses composantes, y compris l’homme. Chacun y a sa place, dans un respect mutuel, en communion.

 

Quel est le nom du Kami qui, sensible à mes offrandes, pourrait me faire rencontrer mon amour, ne serait ce qu'en rêve ?

Man.yôshû, Livre XI n° 2418.

 

Il en va ainsi de l’écriture du tanka traditionnel, très proche du kototama, « mot-âme » ou « esprit du mot », formés de sons purs qui selon l’un des livres principaux de la philosophie Shintô, le Kojiki, cristallisent les vibrations originelles que nous percevons ensuite comme couleur, son et forme, dans le monde. Le rythme donné par l’agencement des sons est aussi importance que l’usage des sens, le toucher, le goût et l’odorat, prisés par les japonais. Nous sommes dans une écriture où le fond et la forme sont intimement reliés. Alors le tanka permet d « exprimer les sentiments les plus intenses avec une musicalité, une légèreté et une retenue qui confèrent à ces poèmes une beauté lumineuse. » (Dans la 4e de couverture du livre déjà cité)

De sorte que l’esprit et la langue se conjuguent dans la poétique du tanka. « Notre pays est un pays où s’épanouit l’esprit – langue.»  (L’esprit « koto-dama », dans la première anthologie du Man.yôshû)

Pour la composition de tanka, nous nous référons à Fujiwara no Teika (1162-1241) qui prônait la réintroduction du lyrisme dans la poésie. Selon lui, « Sens et expression seraient comme les deux ailes d’un oiseau. » De sorte qu’un des principes forts du tanka réside dans la juxtaposition de deux éléments. D’une part, la réalité du monde dans lequel nous vivons, attentifs au monde qui nous entoure (la nature, l’urbanité, les relations humaines et sociétales), à travers la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher ; d’autre part, les sentiments ou sensations que cela nous inspire. 

 

Sur Hiroshima foudroyée voici cinquante ans, tombe paisiblement la pluie, la plus et sa douce odeur

 Impératrice Michiko (1934 - )

 

D’une manière plus universelle, le tanka est un poème court qui se compose habituellement de cinq vers de 5, 7, 5, 7, 7 sons, soit un tout de 31 syllabes selon la prosodie française.

Mais écrire cinq vers de 31 syllabes ne suffit pas. La forme et le style ont leur importance, mais plus encore le sens, comme le soulignait Teika. Écrire du tanka, c’est apprendre à se servir des résonances, des allitérations; c’est donner une « couleur » au poème.  La poétique du tanka réside dans le fait qu’elle juxtapose le réel et les sentiments qui s’expriment par notre langage et son écriture, ses signes phénoménaux permettent d’exprimer le réel, ou comme l’ont écrit les poètes japonais, « la poésie en tant que parole de vérité » - « La voix ne se déploie pas en vain, elle exprime le nom des choses. »  C’est cette tradition esthétique qui nous intéresse, autant dans sa forme que dans les sujets contemporains.

Maxianne Berger, poète de tanka contemporaine, précise : « Traditionnellement, le tanka est plus personnel que le haïku : outre la nature, on considère davantage le sentiment, l’état et le statut du poète, les soucis du cœur humain – l’amour, la mort, l’existence dans l’immensité de l’univers. Pour la partie Nature, la description est plus précise, concrète – portant sur ce que l’on peut percevoir. Pour la partie Soucis, le texte est plus abstrait, émotif, sentimental – portant sur ce que l’on ressent intérieurement. »

Elle ajoute que c’est « la juxtaposition d’une image concrète ou d’une action qui amène le lecteur vers l’abstraction d’un sentiment qui l’éclaire quant à la préoccupation du poète… Le poème, empruntant une syntaxe sans grammaire obligatoire, se compose de fragments, même disparates, d’images et de sentiments. Le troisième ou le quatrième vers peut fonctionner comme pivot, unissant, de façon elliptique, ce qui précède à ce qui suit. Le tout réussit à suggérer une épiphanie de la nature humaine, à synthétiser une vérité qu’on peut sentir sans nécessairement la saisir. »

 

Le tanka est un poème lyrique, impressionniste et universel. Et c’est pourquoi il perdure depuis plus de treize siècles.

Son lyrisme est un genre poétique caractérisé par l'expression de sentiments ou d'émotions liés à des thèmes sacrés ou existentiels dans des formes rythmiques permettant le chant ou la déclamation.

Ainsi les paradigmes poético-musicaux, se fondent sur le chant lyrique, c’est-à-dire sur des vers plus courts.

 Le poème reste ouvert pour son lecteur. A lui de poursuivre le langage des mots. La force poétique du tanka est toujours actuelle : c’est un lyrisme universel qui émerge en littérature avec la prise de conscience de la valeur de l'individu.

Aujourd’hui encore, quel que soit le sujet, le poème lyrique est un travail sur la langue, sur le rythme et les sonorités. Ainsi nous conseillons aux poètes de tanka de relire leur texte à voix haute pour en vérifier la fluidité.

 

La forme du tanka n’est pas anodine.

 

Le tanka, dans la première partie du poème, nous invite à entrer en contact avec une réalité qui se trouve autour de nous. C’est la perception des moments de la quotidienneté que nous négligeons parfois. Il s’agit de voir, de regarder, de s’imprégner au plus profond de nous-mêmes.

Dans sa seconde partie se cache souvent le sentiment qui vient du cœur. Et là vient l’authenticité du cœur, avec des mots compréhensibles par celui qui les reçoit. Il s’agit d’un « va-et-vient du cœur ». Il permet enfin de faire la fusion entre l’objectivité et la subjectivité, univers de sensation presque viscérale, dira Ôoka Makoto.

« Les éléments qui doivent être traités de manière allusive, il est mauvais de les faire apparaître clairement. Il est également mauvais de traiter de manière allusive des éléments qui devraient apparaître tout simplement, car l’unité du sujet s’en trouve alors altéré ». (Vieillard-Baron, Michel, Le sujet et son essence, Fujiwara no Teika (1162 – 1241) et la notion d’excellence en poésie, Paris, Collège de France, institut des Hautes Études Japonaises, 2001, page 286, ISBN 2-913217-05-2.)

Dire l’essentiel et le partager, ouvert sur le lecteur ou l’auditeur, pour permettre une résonnance. Le poème devient alors un pont entre eux, ritualisé, avec une musicalité particulière aux chiffres impairs 5 et 7. Avec aussi la symbolique du chiffre 31.

Alors que la métrique intervient essentiellement sur l’espace, telle la forme fixe du poème (en l’occurrence les 31 syllabes ou sons du tanka), le rythme quant à lui se fonde plus sur la temporalité. Il s’agit alors d’utiliser les assonances, les récurrences phoniques, accentuelles et syllabiques, les allitérations, et surtout de joindre l’indécis et l’impression dans un mouvement ouvert sur des possibles ; permettre ainsi en saisissant la musicalité du texte de recréer soi-même – en tant que lecteur - une autre mélodie à travers sa propre perception des choses.

Grâce à l’instabilité du vers impair, tout cela est possible. Le rythme impair fait résonner les mouvements intérieurs de l’âme.

 

Critères de sélection pour le Comité de lecture de la Revue et des Éditions du tanka francophone

 

  1. Il faut que le recueil de tanka soit écrit en bon français et que les règles de bases du tanka soient celles acceptées par la Revue du Tanka Francophone ; sauf pour les traductions de l’étranger vers le français ;
  2. Critères de la forme du tanka : autant que possible, respecter le 5-7-5-7-7 sons (acceptation de vers un peu plus courts), tout en étant fluide (le mieux est de se relire à haute voix) ;
  3. Critères de fond du tanka : fluidité, juxtaposition de réalité avec sentiments ou sensations, poème partant du cœur du poète pour aller vers le cœur du lecteur et ouverture possible dans le 5ème vers ;
  4. Les recueils de renga sont également acceptés dans la mesure où les tanka qui le composent respectent les règles du renga : écriture de tanka à plusieurs auteurs et réponse de chaque tanka au précédent ;
  5. Il faut que l’essai proposé traite du tanka et contribue à la réflexion sur l’évolution du tanka ou son histoire ;
  6. L’acceptation par le comité de lecture se fait au final par le directeur des éditions.

 

Nous tenons compte enfin de :

 

Patrick Simon

Directeur des Éditions et de la Revue du tanka francophone, en collaboration avec le comité de sélection des tanka de la revue.

 
Tanka et manga
Un manga de Yuki Suetsugu parlant du monde des karuta existe d'ailleurs  : il se nomme Chihayafuru et comporte 27 tomes. Il raconte les aventures de Chihaya, une jeune fille qui y a été initiée par un ami d'enfance et qui monte un club au lycée. Il est traduit par les éditions Pika depuis 2013. Un anime composé de deux saisons de 25 épisodes, produit par Madhouse existe également. Alors si vous voulez vous imprégner de ce jeu et vous plonger plus en profondeur dans ses règles et styles, pourquoi pas ne pas lire le manga. Sachez qu'il a permis de faire connaître hors frontières le monde des karuta et qu'il a ainsi fait de nombreux émules à l'étranger.